Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

Méthodologie de l'expérimentation   Lecture : Public, Modification : Public

Télécharger en PDF Page lue par 11 membre(s) et 6213 affichage(s)

Dernière mise à jour le 5 Octobre 2011 par Jézabel Roullée

 
Lors de la réunion du 13 septembre qui se donnait pour objectif de faire le bilan de l'expérimentation C2i2e et de dresser les prochaines étapes, François Duport présente spécifiquement aux responsables régionaux du C2i, le réseau FormaVia et la méthodologie employée pour cette expérimentation C2i2e.

FormaVia est un dispositif financé par la DFC (Direction de la Formation Continue) de la Région Rhône Alpes. ?C’est un réseau social regroupant des professionnels organisés en communautés de pratiques et projets.

L’objectif est d’aider à l’intégration du numérique dans les pratiques professionnelles du secteur de la formation continue ; et de façon plus large de l’emploi, de l’insertion et de l’orientation. L’inscription au réseau et la participation aux communautés sont libres et gratuites.

Les règles du réseau sont :?
-    diffuser l’ensemble des travaux sous licence Creative Commons (bien commun),
-    favoriser des démarches de compétition

L’expérimentation C2I2E a démarré en septembre 2010 par la création d’une nouvelle communauté de pratiques nommée « culture numérique pour tous en Rhône-Alpes ». Celle-ci fait suite aux recommandations et attentes des professionnels dans l’acquisition des compétences numériques professionnelles (formateurs, acteurs de l’insertion et animateurs EPN).

À l’époque le C2I2E n’était pas ouvert aux professionnels du secteur. L’objectif était de définir un parcours pédagogique répondant aux besoins des publics mentionnés afin d’acquérir un vocabulaire commun transverse au-delà des spécificités de leurs métiers. La démarche s’apparente à de la formation-action. Chaque rencontre ou sous-projet a été le prétexte à mettre en pratique des compétences numériques (travail collaboratif, développement de son réseau professionnel, réflexions sur la pertinence ou non de l’usage du numérique, etc.). Ce cheminement est visible au travers des comptes-rendus.

Voici les grandes étapes de l’expérimentation :
o    De septembre à janvier : les membres de la communauté ont réalisé une explication de texte du référentiel C2I2E de l’époque.
o    De janvier à mai : création de situations pédagogiques, recherche de ressources et réflexions sur un parcours pédagogique
o    De juin à  juillet : stabilisation d’un groupe de 12 « pionniers » composé à part égal d’acteurs de la formation continue et des Espaces Publics Numériques (EPN).
o    A partir de septembre : évaluation du dossier de son binôme

L’organisation était la suivante :
o    Mise en place de binôme pour échanger sur ses pratiques et faciliter le tutorat
o    2 groupes de travail : un sur la communication interne et externe de l’expérimentation (l’occasion d’utiliser les réseaux sociaux et site de micro-blogging) ; ?un autre sur la consolidation du parcours pédagogique
o    Rédaction des dossiers de preuves

L’expérimentation est, telle qu’elle a été imaginée au départ, constituée de 3 phases :
o    Phase 1 : 12 « pionniers » prototype le parcours pédagogique
o    Phase 2 : test du parcours avec une cohorte de 60 personnes
o    Phase 3 : généralisation de la démarche en partenariat avec toutes les universités du territoire rhône-alpin.

Claude Bertrand de la DEGESIP et Simon Galakoff de la DEGESCO ont été informés de la démarche dès décembre 2010. L’université de Lyon 2 a été informée par mail à partir d’avril 2011. Une première rencontre informelle a été organisée dans les locaux de Lyon 2 en juin. Une réunion de travail a eu lieu fin août avec Jean-Pierre Jullien, Dominique Maniez, Laurence Achddou et  François Duport.

Suite à la présentation du réseau FormaVia et de l’expérimentation C2I2E, les référents C2I2E demandent des précisions sur différents points. La rencontre du 13 septembre vise à présenter l’avancée de l’expérimentation et à définir les modalités pratiques de la certification. François Duport insiste sur le fait de prendre en compte la spécificité des publics.

Jean-Michel Jullien de Lyon 1 propose d’inscrire le groupe des « pionniers » dans le DU C2I2E avec une démarche de type VAE. Et de tester le parcours pédagogique avec le groupe de la phase 2. Il a été décidé que Lyon 1 serait le pilote pour les phases 1 et 2.

,

communautés de pratiques, compte-rendu