Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?

11/02/11 : définition du projet / parcours C2i2F   Lecture : Public, Modification : Tout le réseau

Télécharger en PDF Page lue par 8 membre(s) et 5924 affichage(s)

Dernière mise à jour le 16 Mai 2011 par Olivia Vernier

 

Ordre du jour :
-    Ebauche du parcours de formation C2i Formateur
-    Définition du projet de certification des formateurs aux compétences numériques

Sommaire des échanges :

1. Recontextualisation du projet
1.1 Historique du projet
1.2 Grands principes du C2I (F.Bocquet)
1.3 Cadrage du projet C2I2F

2. Définition du parcours
2.1 Composantes  et organisation du travail
2.2 Séquences
    •    Groupe 1 : Construire son identité professionnelle
    •    Groupe 2 : Formateurs/acteurs en réseaux
    •    Groupe 3 : Apprentissage formels, non formels, informels, mobilité, synchronisation
    •    Groupe 4 : Sources de savoirs
    •    Groupe 5 : Citoyen numérique actif
2.3 Ingénierie de formation

3. Remarques / commentaires
4. Conclusion
5. Retroplanning
6. Elements de veille

 

1. Recontextualisation du projet

1.1 Historique du projet

  • Sept 2010 : lancement de la communauté de pratiques
  • Oct.-déc. 2010 : mise en place du référentiel C2I 2F (travail collaboratif à distance le 13/10/10 et réunion du 17/12/10)
  • Fév. 2011 : construction du projet et mise en place du parcours de formation


1.2 Grands principes du C2I (F.Bocquet)

En formation initiale :

  • Le B2I est obligatoire.
  • Le C2I niveau 1 a été mis en place mais il n'est pas stabilisé dans sa réalisation effective : les modalités sont très différentes selon les universités. Il s’agit de savoirs faire en lien avec les compétences techniques.
  • Le C2I niveau 2 n’a pas de lien avec le niveau 1 (ce n’est pas un pré-requis). Il est à vocation professionnelle, il est lié aux métiers et met l’accent sur des compétences professionnelles nécessitant la mise en œuvre de compétences et services numériques.
    • il est calé depuis 2005, développé avec parfois certaines difficultés (liées notamment à la définition d’une compétence)
    • il existe un référentiel métier pour l’enseignement : C2I 2E (métiers de l’éducation et de l’enseignement). Cf arrêté du 03/02/11
    • d’où le projet de certification de ce référentiel pour la Formation continue : C2I2F

 

1.3 Cadrage du projet C2I2F

Il s’agit d’un référentiel très proche du C2I2E avec le souhait de travailler sur un cadre existant et de se placer dans le cadre de la DGESIP (Direction Générale de l’Enseignement Supérieur et de l’Insertion Professionnelle, dépositaire du C2I2E) et de la DGESCO (Direction Générale de l’Enseignement scolaire, en charge B2IA et des processus de certification de ses personnels, GRETA)
D’où l’idée de rester dans la ligne du C2I2E (gain de temps en se plaçant dans la lignée du C2I2E plutôt qu’une certification régionale).

Position du ministère : très ouvert, possibilité de retravailler le référentiel

29-30 mars : réunion nationale autour du C2I2E à Nancy

→  Possibilité de présenter les travaux de FormaVia les 29-30 mars et mener une expérimentation régionale

Le projet FormaVia est outillé (les personnes se connaissent via le réseau, possibilité de travailler ensemble sur le wiki pour collecter les ressources et travailler ensemble à distance via elgg).

Accord de principe de l’université Lyon 2 pour participer à ce projet.

Cela permet d'envisager rapidement un travail sur la construction du parcours et la certification d’une 1ere cohorte de C2I2F
→   constitution d’un dossier de preuves par ceux qui ont travaillé activement à la construction du parcours
→    jury de certification C2I2E avec option formation en mai / juin
→    puis démarrer en sept une session de formation – action pour un ensemble de formateurs

Format : processus itératif
Certification : pas par des formateurs
Dossier de preuves qui peut être le profil FormaVia
Ce dossier est transmis à un jury, validation sur un ensemble de compétences présentées

Position de l’AFPA :
L’AFPA s'engage dans les travaux, via les personnes engagées au niveau national.
(J.Naymark) : l'objectif est de faire prendre le tournant du numérique aux formateurs de l'AFPA.

Commentaires :

  1. Importance pour l'AFPA de l'analyse des compétences professionnelles. Les processus de certification doivent être centrés sur la transformation des expériences en compétences.
  2. Le numérique est au cœur de cette dialectique « savoirs informels » / « normalisation ». 
  3. Proposition d'abandonner les concepts de « FOAD » et de « TICE » pour se centrer sur la question de ce qu'est l'identité numérique professionnelle d'un formateur.

→ Il faut parler d’identité numérique professionnelle du formateur

(F.Duport)
Lien C2I2E et C2I2F –> mobilité professionnelle nationale
Intéressant de partir de cette base existante opérationnelle et de s’adapter au public
29/03 présenter la démarche à cette rencontre
Objectif : passer dans les jurys au printemps

 

2. Définition du parcours

Cohorte de volontaires, personnes du groupe de travail.
Moyenne de 40 h sur 3-4 mois, soit 1.5 j / mois
Evaluation des pré-requis - outil de positionnement
Contextualisation : différents types d'environnement de formation, de niveaux, etc.
Évaluation par les pairs

Le parcours doit être organisé en plusieurs séquences. Il s’agit de définir pour chacune d’entre elles :

  • Le temps à passer
  • Le livrable associé dans le dossier de preuves
  • Les ressources existantes

 

2.1 Composantes  et organisation du travail

Ressources : Toutes les ressources existent (cf. les sites des IUFM, Universités, etc.) → il faut les identifier, les sélectionner, les hiérarchiser. Nécessité de les organiser et de les recentrer sur identité numérique du formateur.

Dossier de preuves : Se mettre d’accord sur des principes du dossier de preuves : utilisation d’un portfolio type elgg (possibilité d’utiliser elgg au moins pour la forme expérimentale, à voir ensuite pour le déploiement).

Modalités pédagogiques : il faudra prévoir différentes modalités avec : regroupements grands groupes  (au moins 2), travail en petits groupes, travail individuel, travail en petit groupe.

 

2.2 Séquences

Parcours C2I2F : Identité numérique professionnelle

Pré-requis // Positionnement au départ

  • Groupe 4 : Sources de savoirs (B2.4)
    Chantal Dumont (Educagri, CRR FOAD), Gaëlle Reynard (ACFAL Formation), Rébecca Chappe (CEFRA)
    coordinateur : François Duport

 

2.3 Ingénierie de formation

Constitution de 5 groupes :
Chaque groupe va essayer de construire un bout du parcours avec le synopsis et les modalités pédagogiques.

Cf Document d'accompagnement C2I 2E

Chaque groupe procède de la manière suivante :

  1. Expliciter ce qui est mis derrière les différents items du référentiel, dans les différents environnements de formation (Expliciter les domaines pour les formateurs de chaque organisme) → CF TABLEAU DE CORRESPONDANCE
  2. Construire ces séquences / modules (= les scenarios) (Repartir des compétences, pour construire des scénarios) -> CF  page wiki par SEQUENCE répartis en 4 groupes (ci dessus)
  3. Choix des modalités pédagogiques et des durées de formation : imaginer les modalités regroupement en présentiel (par ex. 20 heures), travail encadré (20 heures), travail individuel (20 heures), soit une base de 40 heures.

→ Quel est le temps réel du parcours de formation pour faire les boucles itératives (3-4 mois nécessaire) ?
→ Réglage du temps de prise en charge / 40 h vendues ?

Possibilité d’un organisme pivot (neutre) régulateur qui reverse les budgets alloués à chaque organisme et reventile les moyens.

 

3. Remarques / commentaires

(J. Naymark)
Identité numérique professionnelle : compétences transversales liées aux TIC
Combinatoire temps lieu individualisation sociabilisation
Nécessité de contextualiser en fonction du prescripteur de la formation et de l’utilisateur final
→    compétence professionnelle du formateur = être capable de mettre en œuvre cette combinatoire

(R. Chappe)
Attention à ne pas oublier le point de vue des formateurs en formation insertion
Comment ce C2I2F peut aussi répondre aux besoins des formateurs en insertion pour ensuite pouvoir travailler avec leurs publics ?
Particularités : partent des compétences et savoirs des personnes et leur montrer comment peuvent s’adapter au monde professionnel et trouver du travail, comment aider les publics à trouver les ressources
→    Bien s’adapter à toutes les cibles de formateurs (en fonction de leurs missions ?)

(S.Boulanger)
Ce sont les mêmes formateurs qui doivent travailler avec d’autres, connaître les bonnes pratiques

(G.Pastre)
Trouver le socle minimum transposable
Trouver ensuite les particularités

(F.Bocquet)
Prendre en compte les perspectives d’évolution (mobilité professionnelle)
Travailler sur des approches convergentes
Prendre des formateurs dans différents domaines
Il faudra des groupes cohérents pour parler de situations pédagogiques partagées
Dans d’autres logiques casser cette logique et confronter ces points de vue divergents (fertilisation croisée)

 

4. Conclusion

  • FormaVia peut constituer un lieu de ressources et d’activités pour ce parcours.
  • Travail en groupe sur le découpage → pour chaque séquence : raccrocher les compétences du référentiel, créer un synopsis et définir les activités associées
  • Partir d’un tronc commun et prévoir les spécificités (par profil, par parcours)
  • Dans la constitution du groupe, nécessité d’avoir un seuil minima avec des profils représentés

 

5. Retroplanning

  1. D’ici avril 2011 – Calage du parcours par les groupes (création des synopsis)
  2. Juin 2011 –     Proposition de la formation du C2i2F
    Jury C2i2E avec les participants aux groupes de travail.
  3. Septembre 2011 – Entrée de la 1ère cohorte
  4. Déc. 2011 – 1ers certifiés officiels C2i2F

6. Elements de veille

PArticipants : AFPA, ACFAL Formation, ADEA, CEFRA, Région Rhône-Alpes DEFC, Educagri CRR FOAD, IFIP Conseil, Maison de Grigny, Réseau CORAIA, La Fabrique à liens, Réseau ENL, Retravailler Rhône-Alpes, Université Lyon 2, animation et AMO FormaVia, …

, , , ,

projets, culture numérique, ingénierie pédagogique, compte-rendu