Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Adhésion au groupe : Accès libre
Visibilité : Lecture : Public
Le C2i2e appliqué au secteur de la formation continue.


Blog de Culture numérique pour tous en Rhône-Alpes

Partenariat MOOC ITypa Saison 2 - FormaVia : le "kit" complet (Accès: Lecture : Public)

le 20 Décembre 2013 par Stéphanie Lucien-Brun   Commentaires (0)

doc de travail

Au dernier trimeste trimestre 2013, les acteurs de FormaVia se sont mobilisés dans le cadre du MOOC (Massive Open Online Course) ITyPA (Internet Tout Y est pour Apprendre) Saison 2.

Ce MOOC a représenté une opportunité pour une mise en oeuvre "grandeur nature" de ce que peut donner l'alliance entre une formation accélérée en ligne et des rassemblements de proximité.

12 lieux en Rhône-Alpes ont exprimé leur intérêt pour accueillir au plus près des apprenants des personnes souhaitant participer à des ateliers de proximité.

Afin de faciliter cet accueil, un kit a été réalisé et mis à disposition de ces lieux. Il est disponible dans son integralité en téléchargement.

Les compétences et la culture numériques à l'honneur des rencontres régionales du 20 juin 2013 à Bourg en Bresse (Accès: Lecture : Public)

le 24 Mai 2013 par Stéphanie Lucien-Brun   Commentaires (1)

actualité

Tout ce que vous avez toujours rêvé de savoir sur la culture et les compétences numériques en Rhône-Alpes à Bourg en Bresse les 20 et 21 Juin !

Comme tous les ans, les rencontres régionales de l'Internet accompagné se tiennent à l'heure d'été.

Elles se dérouleront le jeudi 20 juin et le vendredi 21 juin à l'Adéa, organisme de formation situé à Bourg en Bresse (Ain) - à coté de la Gare SNCF.

Organisées sur deux jours, ces rencontres sont le rendez-vous incontournable des acteurs régionaux de la médiation numérique, de leurs partenaires et de l'ensemble des parties-prenantes à la montée en compétences numériques des rhônalpins.

Cette année, afin de renforcer les liens entre les acteurs régionaux, la journée du jeudi (20 juin) est construite autour de la question des compétences numériques: compétences numériques des citoyens rhônealpins, mais aussi des professionnels de la médiation et de la formation tout au long de la vie.

Les enjeux sont nombreux pour renforcer un écosystème régional dans lequel l'ensemble des acteurs agissent en convergence vers l'objectif d'un usage du numérique véritablement inclusif pour le plus grand nombre:

- accompagnement et formation des publics les plus éloignés,

- développement de la culture et des compétences numériques pour tous,

- culture professionnelle des acteurs de la médiation numérique et de la formation,

- reconnaissance et certification des compétences professionnelles.

La journée du jeudi, à travers l'ensemble de sa programmation permettra à l'ensemble des acteurs concernés de tirer le bilan de l'ensemble des expérimentations et projets de ces dernières années pour penser ensemble les articulations nécessaires sur la région Rhône-Alpes.

Durant cette journée est organisé un EPNCamp. Lors de votre inscription à la rencontre, n'hésitez pas à proposer d'animer un table sur un sujet/projet que vous souhaitez partager à cette occasion, tout en sachant qu'il aura pour objectif de partager votre expérience autour de la culture et des compétences numériques pour tous. Pour en savoir plus sur cet EPN Camp, vous pouvez contacter franck.hashas@items.fr">Franck Hashas ou stephanie@lafabriquealiens.org">Stéphanie Lucien-Brun. 

Les membres du réseau Formavia, et leurs partenaires, sont ainsi directement concernés par cette journée de travail et de rencontre.

Le programme (en cours de finalisation) est accessible sur la page des rencontres.

Ceux qui le souhaitent le peuvent sont invités à rester sur les deux jours, la seconde journée étant plus centrée sur des problématiques liées à la place des Espaces Publics Numériques (EPN) sur leurs territoires et à l'évolution des réseaux territoriaux et régional.

Ces rencontres sont libres d'accès (dans la mesure des places disponibles) mais, afin de faciliter le travail des organisateurs (notamment pour la logistique des repas), l'inscription est obligatoire.

vueADEA

 

 

 

 

 

 

 

Le site de l'ADEA

Comparatif de l'offre nationale de formation et certification C2i2e - avril 2013 (Accès: Lecture : Public)

le 3 Mai 2013 par Stéphanie Lucien-Brun   Commentaires (0)

études et enquêtes, culture numérique, doc de travail

Les membres de la communauté "Culture numérique" impliqués dans le projet de développement d'une offre de formation "Compétences numériques professionnelles" sont engagés depuis janvier 2013 dans la rédaction d'un cahier des charges à même de soutenir l'émergence d'une offre adaptée aux besoins des professionnels de la formation tout au long de la vie et de la médiation numérique. 

Afin de mieux appréhender l'offre certifiante exisante, un comparatif national des formations et certification au C2I2e a été réalisé au printemps 2013.

Il est disponible en:

- version en ligne (hebergée sur un tableur en ligne)

- version téléchargeable

Ressources utilisées:

- http://c2i2e.formavia.fr/pg/pages/view/60862/                    
- http://www.c2i.education.fr/spip.php?article217 : site officiel des universités certificatrices       

Si des informations vous semblent manquer, devoir être complétées, merci de le signaler via les commentaires.

Bilan de l'expérimentation C2i2e en Région Rhône-Alpes - Septembre 2010/Juillet 2012 (Accès: Lecture : Public)

le 3 Mai 2013 par Stéphanie Lucien-Brun   Commentaires (0)

Vous retrouverez dans le groupe C2i2e, le bilan final de l'expérimentation C2i2e.

De septembre 2010 à Juillet 2012 s'est déroulée en Région Rhône-Alpes l'expérimentation d'un parcours C2i2e pouvant répondre aux besoins des acteurs de la formation continue et de la médiation numérique.

Pourquoi le C2i2e ?

Ce projet s'est inscrit dans l'ambition partagée d'identifier les modalités d’actions les plus appropriées au développement des compétences numériques des acteurs concernés : formateurs, médiateurs numériques, responsables de structures de formation, etc.

Un parcours adapté du C2i2e est apparu comme une de modalités possible de valorisation des savoirs-faire existants, de développement de compétences et d’inscription dans une communauté apprenante élargie.

Ce projet s'est construit dans un partenariat entre la Région Rhône-Alpes, les acteurs du réseau Formavia, l'Université Claude Bernard Lyon 1, et la MINES (Mission Numérique pour l’Enseignement Supérieur).

Pour accéder à la suite de l'article: http://c2i2e.formavia.fr/pg/pages/view/65365/

Un avis extérieur concernant le #claved (Accès: Lecture : Public)

le 16 Juin 2011 par Olivia Vernier   Commentaires (3)

, , , ,

culture numérique, outils

Bonjour,

Je vous fais part de mon retour "à chaud" (écrit le lendemain je l'assure Sourire) du rendu twitter pour quelqu'un qui n'a pas pu participer à la "discussion" :

  • les messages tels qu'ils sont présentés semblent inexploitables (même si les pages ont le mérite d'exister et sont importantes dans la traçabilité de notre expérimentation)
  • cela ressemble plus à une suite d'affirmations non argumentées et non discutées (en fait ce n'est pas un outil de discussion, mais plutôt de "discussion de comptoir" ...)
  • il n'y pas d'échanges, car c’est trop rapide, mais une simple suite de points de vue non détaillés


En fait, cela paraît particulièrement adapté pour la communication (effet d'annonce), la transcription d'événements, de paroles, de manière immédiate (un colloque, un événement, un procès :) , mais cela ne me semble pas très adapté à une réflexion de fond.

Par contre, chacun participe (ou essaie de participer) et cela crée la mise en relation.
Cela permet aussi d'identifier des interlocuteurs sur le sujet, et de passer du local à l'international (et inversement).
Cela permet également d'avoir un ressenti par rapport à ce que pense un ensemble d'acteurs sur un sujet, et ceci de manière spontanée, non réfléchie.

Du coup, je me pose 3 questions :
- celle de la maitrise de l'outil par les participants (ne faut il pas être briefé avant ?)
- celle de la synthèse des échanges (un chat ?)
- celle du cadrage du thème : même s’il est recommandé d'être le plus général possible, je pense qu'au plus la question est précise, au plus il en ressort quelque chose de concret, non ?

Voilà mon humble avis.
En tous les cas, il est très intéressant de l'avoir testé.

Pour ceux que le sujet intéresse, je vous invite à lire :
-    les actes du #claved publiés par Florian
-    l’article de François Duport, #claved : une conversation polyphonique 
-    l’article de Jézabel Roullée : #claved : que ressort-il de ce 1er claved special culture numérique professionnelle 
-    le commentaire de Sylvie Boulenger sur son blog 

Bonne journée à tous et à bientôt,

Olivia

Que ressort-il de ce 1er #ClavEd "spécial culture numérique professionnel" ? (Accès: Lecture : Public)

le 9 Juin 2011 par Jézabel Roullée   Commentaires (0)

,

J'étais au RDV sur Twitter à 18h pétantes... plus en mode "lecture" que participatif tellement les échanges ont fusés !

Vous étiez une bonne trentaine de twitteurs et twitteuses : professeurs des écoles, formateurs, médiateurs numériques, consultants... de Paris, Lyon, Marseille, Bruxelles, Lille et même du Canade et d'Inde! J'en oublie certainement encore

Tous sur la toile pour "chater" pendant 1 heure sur la culture numérique professionnelle.
Pour décider des questions à débattre, twtpoll a permis en amont à chacun de voter (http://twtpoll.com/)

Ensuite, François Duport, du réseau régional FormaVia qui animait ce #ClavEd spécial "Culture numérique professionnelle" annonce le déroulé : l'heure va se dérouler en 3 temps : les besoins,  la démarche, la généralisation.

1er question : "quels besoins constatez-vous auprès de vos collègues?"
Les conversations partent au quart de tour ! difficile de suivre les échanges.... Une twitteuse écrit "c'est un vrai tgv, ouf je tiendrai pas l'heure !"
L'outil Twitchat est proposé pour faciliter le suivi de la conversation http://tweetchat.com/room/ClavEd #ClavEd ....

Ce sont 45 mn d'échanges intensifs, 600 twits et retwits ! des conversations qui se croisent, se répondent, s'interpellent
Le dernier 1/4 d'heure, les participations sont moins denses....
Alors c'est à tête reposée, que je reprend toute cette matière pour tenter de l'organiser, d'en faciliter la "diffusion"

mais pas mal d'idées, de constat, de pistes à découvrir ou relire....

Une débat soulevé par nos amis québecois : culture numérique = culture de riche?
De nombreux échanges autour de la certification, du rapport apprenants / professeurs... enfin, je vous laisse découvrir la suite...

QUELS SONT LES BESOINS CONSTATES AUPRES DE VOS COLLEGUES ?

- la mutualisation des ressources professionnelles

au delà du numérique, la culture du partage et de la production collective
Mise en réseau, une valeur ajoutée, pour l’exercice d’un leadership pédagogique actualisé

- démystifier le numérique, au-delà du simple ludique et trivial ;

les collègues apprécient de trouver des ressources sur le web mais n'osent pas s'impliquer... Peur identitaire ?
pour développer une culture numérique, développer la CONFIANCE
Je crois que la culture numérique est une culture de riches et que, au Québec du moins, on n'a pas les moyens de se l'offrir.
Je crois qu'au contraire, le numérique pourrait devenir une culture très accessible: voir la démarche OLPC
des représentations sociales défavorables sur ce que peut apporter le numérique pédagogiquement
Il faut dédramatiser, banaliser les usages
Tout-à-fait, la peur du ridicule, face aux pairs et face au statut d'enseignant. D'où rassurer : on peut partir de rien

- témoigner de ce que ces usages nous apportent professionnellement

Je dis souvent à mes collègues que les réseaux sociaux ont changé ma vie... Ça les intrigue !

- être démonstratif sur les solutions qu'apportent les outils numériques :

montrer qu'avec le numérique on ne fait pas qqch en + ni à côté mais qu'on trouve des solutions diff. pfois + efficaces
Il faut donner à voir, à échanger et à discuter sur et autour de la culture avant d’entamer la formation
Je ne dis pas assez à mes collègues ce que je fais ou ce que mes élèves publient

- repérer les leaders (direction d'école, admin., etc.) donner l'exemple par leurs usages et leur présence/veille, d'où l'importance d'être beaucoup en démonstration pour les collègues

- créer le besoin : les collègues ne disent pas avoir des besoins autres que du dépannage, pas de besoin exprimé en pédagogie (à créer)

- créer une communauté :

Ils se sentent isolés, surchargés par de multiples tâches, ils ont besoin d'aide et de temps ;
s'organiser entre les différents départements, et communiquer entre administration & élèves
Le besoin de se redéfinir comme organisation apprenante. Le numérique sera un moyen, pas la finalité
la Culture numérique est basée sur l'échange et l'interconnection (réseaux). Il faut sortir des silos (ou chapelles) pour y accéder
«Culture num. est basée sur l'échange et l'interconnection. Il faut sortir des silos...:» La mobilité la favorisera?
concernant les réseaux, il me semble qu'ils nécessitent déjà une démarche personnelle vers l'échange. Quid des autres collègues ?
créer de petits réseaux pour diffuser de l'information entre les intervenants de l'école ou d'un service

- reconnaissance des EPN : être "accrédité" pour former / où aller chercher… (cont)

- prendre le temps de s'approprier les usages
:

j'en ai quelquefois marre d'etre plus le changeur de cartouche que la ressource TICE !!!
on a tendance à être dans notre petit monde de "geek" et ne pas voir l'effort que demande l'appropriation de l'outil.
Insister sur efficacité et pertinence dans un 1er tps puis échanges, collaborations
Il faut que les autres comprennent le temps qu'il faut investir pour développer un réseau
Prendre le temps de dédiaboliser les médias sociaux aupres des collegues, est quasi quotidien pour ma part
acquérir: surtout de la débrouille et quelques stages (ac-creteil) transmettre: beaucoup plus compliqué
Oser montrer ce que l'on fait avec les média sociaux, prendre le temps d'initier les collègues

QUELLE DEMARCHE ? :

- Montrer, diffuser. Ex : http://www.cndp.fr/agence-usages-tice

Insister sur efficacité et pertinence dans un 1er tps puis échanges, collaborations.
Du moment que le numérique est «passeur» / «pousseur» et non «remplaceur», on a matière à démontrer son utilité
Arrêter de penser le numérique en termes de disciplines (concernerait plus les unes que les autres) mais les penser en compétences
Il faut donner à voir, à échanger et à discuter sur et autour de la culture avant d’entamer la formation
pour oser prendre de tels "risques" (le ridicule, la perte de temps, le bruit), il faut un enjeu et une conviction forts
Une pratique positive: Ne pas aborder le problème par le manque, mais par le gain
je crois qu'il faut agir, enclencher une dynamique et ensuite montrer les résultats , partager

Les démarches

- Favoriser plutôt peu de matériel tout le temps à disposition +tôt qu'une salle dédiée
- favoriser une entrée par l'usage pédagogique des outils plutôt qu'une entrée technique
- Présenter les TICE comme faisant partie de la panoplie des outils au service de la pédagogie
- inviter ses collègues à partager un GDoc par ex : c'est simple, mais ça permet de diffuser des pratiques collaboratives
- Le tout est aussi de pouvoir découvrir des outils numériques qui répondraient mieux à nos besoins. Comment y arriver ?
- privilégier les projets qui font intervenir les outils numériques, plutôt qu'une formation dissociée de la vie professionnelle.
- Créer le choc des préjugés : du grec ancien en salle info, c'est apprendre à réfléchir ensemble : mêlons nos compétences
- Des fois, il faut persister! Le #ClavEd a mis un petit moment à décoller.. RT @inicot J'ai essayé les petits-déjeuners : pas terrible
- ne pas considérer le numérique comme une discipline à part mais intégrer le numérique dans ttes les dicsiplines
- reste qu'il faut que l'outil ait une utilité et un apport réel dans le projet sinon, les collègues ne les utiliseront pas

Projet transdisciplinaire :

Tenter d'élaborer un projet transdisciplinaire avec plusieurs collègues, en décloisonnant, pour motivation
J'ai déjà eu un prof (de langue) qui a suivi mon cours d'info 1 an. Il a intégré le numérique dans ses cours... une piste ?
Une pédagogie basée sur le mode horizontale
un parcours avec échanges intergénérationnel obligatoire : le prof devient élève et inversement

La certification :

la certification est juste un laisser passer pour attester qu'on est apte. bcp le sont sans être certifiés
la certification ne peut à mon avis qu'être le résultat d'usages et ne pas être un bachotage pour l'obtenir.
le B2i et C2i certifications vaines hors des usages - pas d'intention d'écriture
se former pour être formateur accrédité d'ou C2i2E enfin je dirais plutôt valider les acquis
Besoin de remettre en question son référentiel pédagogique (ma marotte depuis des années, bien avant l'arrivée du numérique
attention aux modèles de certification trop figés : en France, le B2i n'est-il pas déjà dépassé ?
Il faudrait commencer par certifier nos finissants
le b2i est dépassé les programmes vont moins vite que les ntics
Le C2I niveau 2 n'existe pas pour la formation continue... #formaVia est en train de l'expérimenter
la certification procure une reconnaissance intéressante.

Accompagner ceux qui se lancent, pousser ceux qui ont envie ..., ne pas braquer les réfractaires

Besoin d'une "orientation", qui s'appuie sur des personnes-ressources, que l'on n'imagine pas plus proches en ligne qu'en présentiel

Le rapport aux élèves

certains se sentent largement dépassés par l'élève sur le plan numérique.
casser cette sotte idée que les élèves savent mieux qu'eux ! ils savent peut-être utiliser (et encore), nous on sait se DEBROUILLER
je crois qu'une piste est dans l'acceptation par tous qu'on peut apprendre des ces élèves
Pas d'accord, les élèves utilisent beaucoup mieux que certains adultes trop cartésiens !
avoir une bonne culture numérique fait que si un élève en connait plus que nous sur un logiciel, on n'est pas "dépassé"
Après, que le maître soit dépassé sur le plan des compétences numériques par l'élève, ce n'est pas un mal ! :)
c'est bien ce que je dis aux colloègues : rassurez-vous, il y aura bien un élève pour débugger !! pour une fois !!
je crois plutôt qu'adultes et élèves ont des compétences complémentaires et qu'ils peuvent donc apprendre ensemble

COMMENT GENERALISER ?

Pourquoi chercher la généralisation ?

- Je parlerais plutôt de diffusion que de généralisation
- Intégration plutôt que généralisation
- au lieu de généraliser on pourrait chercher à s'enrichir de nos différences : il faut libérer les usager pas les généraliser
- Avec le temps ;) Et + l'usage est personnalisé, + c'est durable & contagieux
- c'est la diversité et la richesse des usages péda liées au numérique qu'il faut généraliser
Est-ce qu'on pourrait plutôt passer à la généralisation de l'expérimentation?
diffuser ce n'est pas généraliser : il y a des enseignements tout à fait valables sans numérique. Coexistons !
Cependant, certains outils demandent une vraie généralisation, pas seulement une expérimentation (recherche, messagerie...)
Oui : le numérique comme tremplin à un changement des approches pédagogiques. C'est ce changmt qu'il faut généraliser
oui généraliser l'expérimentation pédagogique mais ça n'impose pas le numérique : il faut simplement qu'il ne soit pas entravé

Leviers :

Levier : la demande des financeurs
Les outils doivent répondre à des besoins qui sont attachés aux représentations de la pédagogie pour l'enseignant
- convaincre les collègues par des usages concrets qui effacent la technologie. Résultats sans bidouillages.
- reste à trouver à inventer des lieux où les enseignants prendraient le temps de l'échange, pour le plus grand nombre. #claved le potager?: )
Inciter en "labellisant" les organismes de formation entrant dans une démarche de certification de ses formateurs?
labelisation = argent à trouver = lieux restreints de plus (pourquoi que les OF ?)
pistes : langages simples, usages à diffuser pendant évaluation des expérimentations, outils pratiques ?

Freins :

en France, mouvement pour réduire la formation numérique à la formation à distance (fad) : danger !! 
difficile d'utiliser le numérique comme lieu de diffusion pour toucher les "numeriquophobes"
un des problèmes de la diffusion est le décalage entre le temps de l'innovation et celui de la formation institutionnelle
Les profs ont quand même un devoir d'excellence (que je n'ai pas), que ça soit sur le plan numérique ou langagier, non ?
devoir d'excellence mais pas forcément dans le domaine numérique : dans le domaine pédagogique oui
un des problèmes de la diffusion est le décalage entre le temps de l'innovation et celui de la formation institutionnelle
de plus en plus, un language se développe au sein de la culture numérique, et l'analphabétisme y existe!
Il y a bq de freins institutionnels réels ou imaginés par les enseignants : "Tu crois que j'ai le droit de..."
frein : non généralisation des outils dans les classes et idem chez les profs
Le plus grand frein me semble être la mollesse de certains responsables qui ne savent pas insuffler de la dynamique dans une équipe
Grosse frilosité de la hiérarchie : "ça va faire des problèmes..."

#claved, une conversation polyphonique (Accès: Lecture : Public)

le 9 Juin 2011 par François Duport   Commentaires (0)

, ,

culture numérique, compte-rendu

L'aventure d'une conversation #claved ressemble à un chaos structuré. Et "commencer Twitter par un #claved, c'est fort" comme le souligne @alozach. Tout le monde parle en même temps, mais les idées avancent et se construisent au fur à mesure par période de 20 minutes. @christinerenaud m'avait fourni un fil rouge de l'intervention avec un minutage précis afin d'encadrer les interventions des uns et des autres et de recentrer le débat sur chaque sous-partie, soit un twett toutes les 5 à 10 minutes.Voici l'essentiel des messages clés :

  • 17 h 45? : Aujourd'hui #ClavEd spécial Culture numérique prof. : Comment acquérir et transmettre une culture numérique professionnelle ?
  • 18 h : #claved spécial Culture numérique prof. se déroulera en 3 temps : 1- besoins,  2-démarche, 3- généralisation
  • 18 h : 1re sous-question: Quels sont les besoins  constatés auprès des collègues ? #ClavEd
  • 18 h 25? : 2e sous-question: quelle(s) démarche(s) mettre en œuvre ?  formation ? réseau d’échanges ? Certification ? 2e temps #ClavEd
  • 18 h 40? : #ClavEd spécial Culture numérique pro. : Comment acquérir et transmettre une culture numérique professionnelle ?
  • 18 h 40 : 3e temps?3e sous-question: Comment passer de l’expérimentation à la généralisation ? #ClavEd

La première difficulté est d'utiliser un vocabulaire adapté au monde francophone sans rentrer dans le particularisme éducation, formation continue, etc. La seconde de synthètiser chaque problèmatique à 140 caractères. Cela demande 1/2 heure de préparation. Pendant l'animation, on nage dans la conversation avec les autres, en gardant un oeil sur l'horloge et les messages à faire passer. Une bonne expérience de "tutorat" ou d'animation. Chacun choisira le terme qui lui convient.

Quels sont les besoins  constatés auprès des collègues ?

Quelques perles qui montrent que les difficultés rencontrées sont de même nature d'une organisation à une autre.La conversatio se lit comme une partie de ping-pong. Une idée est lancée, elle est commentée. Puis une autre en parrallèle. Cela donne le tourni, mais la relecture donne un ensemble étrangement cohérent.  

zecool: #ClavEd D'abord, un grand besoin de démystifier le numérique, au-delà du simple ludique et trivial.

inicot: #claved Je constate souvent une confusion / un amalgame entre culture numérique et compétences bureautiques.

mvc_enseignants: Ah oui! Il faut débuter par la base! RT @inicot: #claved Je constate souvent une confusion entre culture numérique - comp. bureautiques

MarioAsselin: RT @zoneticcll: Thèrèse Laferrière nous interpelle: en quoi est-ce que votre classe possède une extension sur le Web? #aqpc2011 #claved

dawoud68: RT @Le_Gugu: #ClavEd Q1 : besoin de matériel, de liberté, et de formation.// les collègues veulent du temps pro. pour partager, se former.

loicgervais: #claved notre besoin dans notre #epn est d'être "accrédité" pour former

yvesmunn: La culture numérique est à développer en milieu de travail, un grand tabou pour l'instant. #ClavEd

mvc_enseignants: La culture numérique est comme toute culture: l'acculturation prend du temps, de l'écoute et un désir de s'investir. #ClavEd

2vanssay: Il nous faut communiquer sur ce que cela nous apporte #ClavED

dawoud68: #claved collègues pensent beaucoup "oui mais c'est toi",et n'imaginent pas s'approprier cette culture, ou s'en protège.

dawoud68: RT @zecool: ... sortir de sa zone de confort. #ClavEd Oui c'est beaucoup cela!

jyaire: "Ne donne pas du poisson à ton frère, apprends-lui à pêcher !" - Et si on faisait la même chose en termes numériques ? :-) #ClavEd

zecool: #ClavEd Besoin aussi de voir les leaders (direction d'école, admin., etc.) donner l'exemple par leurs usages et leur présence/veille.

2vanssay: Oser montrer ce que l'on fait avec les média sociaux, prendre le temps d'initier les collègues #ClavEd

yvesmunn: Un grand besoin : des communautés de pratique. #ClavEd

Le_Gugu: Combler le hiatus qui existe entre les usages domestiques qui sont assez développés et l'usage pro qui ne l'est pas. #ClavEd

gmaurin: Prendre le temps de dédiaboliser les médias sociaux aupres des collegues, est quasi quotidien pour ma part #claved

fschoubben: #claved je constate, de fait, que je ne dis pas assez à mes collègues ce que je fais ni ne leur montre ce que mes élèves publient

mvc_enseignants: Quel besoin ne serait pas un jugement de notre part sur les besoins de nos collègues, mais bien un besoin exprimé par ceux-ci? 1/2 #ClavEd

mvc_enseignants: Il peut s'agir d'un besoin pour lequel ils ne savent pas que les outils numériques apportent une solution! #ClavEd 2/2

#claved les collègues ne disent pas avoir des besoins autres que du dépannage, pas de besoin exprimé en pédagogie (à créer)

etc.

L'intelligence collective

La conversation continue aisni avec l'effet bénéfique des RT (Répétition d'un tweet) et des commentaires. J'ai utilisé un outil pour construire un PDF automatique de la conversation : rencontre Claved. Cela remet dans l'ordre (un maximum de 500 tweets). Mais la photo donne un aperçu des échanges : Tweetdoc. Vous pouvez le consulter et vous en inspirer. Il y a eu un after de ce #claved. En parcourant les dernières réponses de search Twitter, il y a eu des contributions plus tard dans la nuit ou dans l'après-midi. Tout dépend du lieu d'émission.

Comme si la conversation continuait en s'éfilochant pour garder l'essentiel :

ActionsFLE: RT @Le_Gugu: @mvc_enseignants travailler en équipe avec des collègues non techno… ce qui a parfois l'effet secondaire de leur en donner le goût #ClavEd
brosseaub: RT @MarioAsselin: En résumé, accompagner ceux qui se lancent pousser ceux qui ont envie et ne pas braquer les réfractaires Via @EricFourcaud @2vanssay #ClavEd
anaerevue: RT @jyaire: RT @fduport: Apprendre le numérique c'est aussi apprendre à se déconnecter pour cultiver son potager #ClavEd
TiceChampagnole: @Le_Gugu @alozach #claved des potagers interconnectés pleins de potes âgés ou pas avec leurs élèves voilà comment diffuser les échanges! : )
anaerevue: RT @mvc_enseignants: Éducation nationale + Journées de l'#innovation. Ils l'ont fait en France! Quelques constats ici. http://ow.ly/5aotQ #ClavEd #éducation
yhugo: RT @MarioAsselin: la Culture numérique est basée sur l'échange et l'interconnection (réseaux). Il faut sortir des silos (ou chapelles) pour y accéder #ClavEd
TiceChampagnole: RT @fduport: La généralisation passe par la diversification, l'expérimentation, le singulier, l'exception #claved #ClavEd
Je crois qu'une heure d'échanges de cette nature a plus de valeurs que quatre heures de cours dans une pièce avec un seul orateur. C'est très perturbant. Et pourtant que de bénéfices pédagogiques : apprendre à rédiger de façon synthètique, comprendre l'autre, intégrer les timides, comprendre les connexions au monde, construire son identité, développer son réseau....

Bref, cette expérience rentre de plein pied, de façon concrète, dans la démarche C2I2E. Et vous qu'en avez vous tiré de cette expérience ? Cela vous donne des idées ? Quelle prochaine étape pourrait on imaginer ? 

 

Inscrivez-vous aux ateliers du jeudi. (Accès: Lecture : Public)

le 9 Juin 2011 par Olivia Vernier   Commentaires (0)

,

communautés de pratiques, actualité, ressources, culture numérique, cours

Pour être initiés à certains usages, nous vous proposons la conciergerie du jeudi.

Ce sont de courts ateliers animés à distance le jeudi de 12h à 13h, en petits groupes via un outil de téléconférence.

Inscrivez-vous dès maintenant aux 1ers ateliers pratiques consacrés à :

  • Mettre à jour son profil : Jeudi 9 juin de 12h à 13h
  • Trouver des contacts et participer aux groupes : jeudi 16 juin de 12h à 13h
  • Publier des articles et commenter les contenus des autres : jeudi 30 juin de 12h à 13h
  • Créer des pages avec des contenus rich media embarqués, depuis des plates-formes de partage comme slideshare, dailymotion, etc.
  • ...

 

Les modalités pratiques de l’atelier (skype ou autre) vous seront communiquées avant le rendez-vous, et précisées sur la page de la Conciergerie du jeudi, qui sert de lieu de rendez-vous pour l'atelier (prise de note collaborative).

En attendant de vous retrouver en ligne, toute l'équipe d'animation vous adresse ses meilleures salutations,


Expérimentation C2I2E : le parcours des "Pionniers" (Accès: Lecture : Public)

le 27 Mai 2011 par François Duport   Commentaires (0)

culture numérique, projets

Vous vous êtes inscrit à la phase 1 de l'expérimentation C2I2E formateur (voir liste ci-joint). Le groupe "pionniers" est constitué en majorité de personnes ayant participé aux travaux de la communauté de pratiques "Culture numérique pour tous en Rhône-Alpes". Au total, nous sommes une quinzaine dont Benoit Porlier qui participe au groupe en tant qu'étudiant-chercheur. Vous devez impérativement vous inscrire au groupe pour participer à l'expérimentation. La liste (sans les coordonnées) sera publique courant de la semaine sur le site de FormaVia. Voici les objectifs de cette phase :

- validation du parcours et du référentiel
- participation aux activités de groupe
- construction d'un dossier de preuves personnel qui sera présenté auprès d'un jury de Lyon 2 en vue de l'obtention du certificat C2I2E formateur

Démarche générale

Pendant cette phase, nous construisons en marchant. Vos participations et contributions pour améliorer le dispositif sont donc prioritaires. C'est même la raison du groupe "pionniers". L'objectif est de pouvoir valider la démarche proposée et de tester le parcours auprès d'un groupe de 50 personnes en octobre prochain. Ce programme est une première en France. Il montra progressivement en puissance. Vous avez tous un usage important du numérique dans vos pratiques professionnelles. Le groupe "pionniers" réalise en fait une VAE du C2I2E formateur.

L'équipe d'animation du réseau jouera le rôle de "tuteur bienveillant" . Vous pouvez nous contacter par différents moyens (skype, mail, twitter, plate-forme, téléphone, etc.), mais posez vos questions de préférence dans le groupe "Culture Numérique pour tous en Rhône-Alpes" afin de capitaliser pour les prochaines étapes.

Pour les nouveaux arrivants dans le projet, consultez les compte-rendus en ligne. Publiez vos questions et disponibilités. Nous pouvons organiser dans la foulée une rencontre via le réseau pour la prise en main de l'outil et la compréhension de la démarche.

Démarche individuelle 

Vous trouverez ci-dessous les éléments pratiques de la démarche :

Le groupe est composé de binôme pour faciliter les échanges, métisser les cultures et croiser les regards dans la construction des dossiers de preuves et dans la prise en main des outils et services :

- Stéphane Le Prince et Michel Chong
- Isabelle Nicot et Florian Morge
- Stéphanie Lucien-Brun et Sylvie Boulanger
- Chantal Dumont et Gaelle Reynard
- Hervé Yvrard et Loic Gervais
- Olivier Hoenig et Nicolas Ecochard
- Lydie Roumeas et Guy Pastre

Le dossier de preuves est composé d'éléments prouvant des compétences avérées dans l'utilisation des technologies dans des contextes de formation (voir le référentiel de formation). Le plus simple est de construire celui-ci à partir du blog personnel de la plate-forme FormaVia. C'est une démarche réflexive. C'est-à-dire de raconter vos démarches professionnelles La première étape de votre "travail" consiste à se connaitre les uns les autres :

- renseigner votre profil sur le réseau FormaVia (et/ou mettre un lien vers votre ePortfolio externe)

- rédiger un post (ou article) sur votre blog personnel présentant vos attentes, réflexions , pratiques, sur les compétences numériques (une façon de vous présenter aux autres membres du groupe)

- présenter un projet personnel d'usage du numérique en formation (face à face ou à distance)
- prendre contact avec les autres membres du groupe et faire connaissance avec votre binome
La plupart d'entre vous ont déjà largement engagé ce travail. 

Démarche collective

La seconde activité est une activité de groupe. La composition des groupes est hétérogène par ses structures (EPN, OF) et par ses usages du numérique. Vous avez plein de choses à échanger.

Groupe 1 : Stéphane Le Prince, Michel Chong, Isabelle Nicot, Florian Morge, Hervé Yvrard, Loic Gervais, Lydie Roumeas
Groupe 2 : Stéphanie Lucien-Brun, Sylvie Boulanger, Chantal Dumont, Gaelle Reynard, Olivier Hoenig, Nicolas Ecochard, Guy Pastre

Le groupe 1 (incomplet) s'est réuni la première fois vendredi 20 mai. On a échangé sur nos pratiques de veille et sur la façon dont on pouvait s'appuyer sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, Viadeo, Linkedin, etc.) pour améliorer le dispositif en cours de construction (voir compte rendu). Il y a déjà des premiers résultats. Il faudrait qu'un membre du groupeouvre une page pour que chacun  consolide l'ensemble des adresses et services sur une page du groupe.  Cet activité peut balayer l'ensemble des activités du référentiel. C'est une approche holistique.

Le groupe 2 doit se mettre en place dans les prochains jours. A vous de définir le sujet qui vous convient le mieux.La carte mentale du parcours (carte en construction) suggère toute une série d'ativité : http://www.mindmeister.com/fr/95936784/formation-c2i2e-destination-des-formateurs
Je pense qu'il serait intéressant de focaliser le travail sur les ressources et la validation du parcours en réalisant un benchmark peut-être

Nous sommes là pour faciliter la vie des groupes et organiser les premières rencontres. Cette expérimentation nous permet aussi d'apprendre et de formaliser de nombreuses choses. En cas de difficultés, demandes, n'hésitez pas :
Groupe 1 : François Duport et Jezabel Roullée
Groupe 2 : Olivia Vernier et Florian Daniel

Donc, la première étape des deux groupes est de se coordonner. Nous vous inviterons prochainement à un #claved (pour cela vous devez ouvrir un compte Twitter). Vous verrez c'est un moment court et très enrichissant. Je vous propose de faire une recherche sur le sujet et nous dire ce que vous en pensez... :-)

Regroupement et point d'étapes

Un point sera réalisé le 23 juin matin. Votre présence est indispensable ce jour-là. Cela se passe aux marges des rencontres régionales de l'internet accompagné. Vous pouvez vous inscrire sur le site de Coraia : http://www.coraia.org/1329/23-et-24-juin-2011/

Nous pourrons présenter à cette date les modalités de validation des compétences et le processus de mise ne place des jurys au niveau de l'université. François Bocquet, professeur associé de Lyon 2 et expert national pour le C2I2E nous accompagne pour cela.

Les TIC s'introduisent partout : éléments de constat à partager (Accès: Lecture : Public)

le 28 Avril 2010 par Jézabel Roullée   Commentaires (0)

,

communautés de pratiques

> Quelques chiffres : un constat

Dans l’UE, l’utilisation régulière d’internet est passée de 43 % en 2005 à 56 % en 2008. Désormais, 43 % des citoyens utilisent internet chaque jour, les taux étant plus élevés parmi les jeunes.
 
Des écarts importants subsistent toutefois : les personnes de 65 à 74 ans, les inactifs et ceux qui ont un faible niveau d’instruction constituent les catégories de la population les plus exclues du numérique.
 
> Les TIC s’introduisent partout

Quotidiennement, nous sommes confrontés de plus en plus à des situations marquées par l’introduction de l’informatique et de l’Internet :
- comme parent pour suivre la scolarité de ses enfants ;
- comme salarié ou personne à la recherche d’emploi dans un monde du travail où la connaissance de l’informatique s’avère nécessaire dans presque tous les secteurs d’activité ;
- comme citoyen lorsque les organismes orientent sur des sites Web pour obtenir des informations complémentaires, accéder à un service ou exprimer une opinion ;
- en tant que consommateurs confrontés aux guichets automatiques et aux modes de paiement automatisés,
- comme touriste pour organiser ces vacances, acheter une prestation sur un portail de vente en ligne,
ou encore comme formateurs et apprenants qui partagent un espace d'apprentissage collaboratif...
 
Qui plus est dans un secteur particulièrement évolutif toujours en mutation les Technologies de l’Information et de la Communication implique un renouvellement permanent de ces compétences.
 
Une étude prospective récente indique que, sur le marché du travail européen, il pourrait manquer 384 000 professionnels des TIC d’ici 2015. En outre, seulement 10 % des emplois de l’UE ne nécessiteront pas de compétences numériques dans cinq ans.
 
> La compétence numérique : une clé indispensable
 
L’Europe a défini un cadre de « compétences clés » pour les individus.
Ainsi, les compétences clés pour l'éducation et formation tout au long de la vie constituent un ensemble de connaissances, d'aptitudes et d'attitudes appropriées au contexte.
 
Ces compétences sont jugées particulièrement nécessaires à l'épanouissement et au développement personnels des individus, à leur inclusion sociale, à la citoyenneté active et à l'emploi.
 
Parmi ces compétences : le numérique. Au delà de la maîtrise d’une ou plusieurs langues, de connaître ces droits civiques pour être un citoyen actif, d’être capable de suivre un raisonnement technique ou encore de gérer un projet, il est désormais nécessaire de maîtriser les Technologies de l’Information et de la Communication.
 
 
> Un contexte favorable en Rhône Alpes
 
L’enjeu de la culture numérique concerne les citoyens, mais également les acteurs de la formation qui doivent s’armer pour intégrer les TIC dans leurs pratiques. Dans un contexte européen, la Région Rhône-Alpes engage un programme à l’horizon 2011 pour aider les organisations à se transformer, innover, s’adapter. Il s’agit d’inciter, mais également de donner les moyens.
 
C’est dans un contexte territorial favorable que le réseau FormaVia propose de réfléchir autour de la « culture numérique » et de lancer une nouvelle Communauté de Pratique pour inviter les acteurs de la formation tout au long de la vie à venir débattre et réfléchir ensemble.
 
En effet, c’est dans un contexte particulièrement favorable que cette Communauté d’acteurs se crée. Plusieurs raisons à cela :
 
- La création d’un Service Public Régional de la Formation Professionnelle (SPRF). Il met en avant l’égalité d’accès à la formation pour les rhonalpins et la nécessité de créer les conditions de l’exercice de la formation tout au long de la vie. Il s’agit d’organiser les acteurs de la filière, de les aider intégrer le cadre du SPRF, d’offrir plus de visibilité à une offre territorialisée d'insertion et de formation professionnelle. L’atteinte des objectifs fixés à cette nouvelle offre territoriale nécessite pour la Région notamment d’accroître le recours aux TIC.
 
- Les prochains appels d’offre de la programmation qualifiante en 2011. tous les publics de la formation – dont les demandeurs d’emploi – auront besoin de ces compétences clés. Les organismes qui répondront aux nouveaux appels d’offre devront intégrer cette compétence numérique, et donc être formés par des acteurs certifiés, compétents.
 
- La montée en puissance de la territorialisation de la formation (CTEF). L’offre de service sera mise en œuvre au niveau régional et territorial. Pour sécuriser et individualiser les parcours, l’offre de service s’appuiera au plan local sur les acteurs du parcours de la personne, notamment dans le cadre des instances des Contrats Territoriaux Emploi Formation (CTEF)
 
- Dans la continuité de la politique SIDHERAL
(Société de l'Information pour le DEveloppement de RHone ALpes)

[1] d’après le rapport sur la culture numérique et le rapport sur la compétitivité numérique de l’Europe. Source : http://www.fenetreeurope.com/php/page.php?section=actu&id=17180 Fenêtre sur l’Europe.

Si vous avez des ressources documentaires, web, des réflexions à partager, concernant ce cadre général de contexte.... le blog est fait pour ça. Réagissez, contribuez...