Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Télécharger en PDF Page lue par 0 membre(s) et 511 affichage(s)

« Les biens communs nous offrent davantage de liberté et de pouvoir que ne le font l’État et le marché » (Accès: Lecture : Public)

le 25 Avril 2014 par Veille collaborative   Commentaires (0)

Article importé : www.scoop.it, Par: fduport, publié jeudi 24 avril 2014 14:12:34
Source originelle : www.bastamag.net


Qu’y a-t-il de commun entre une coopérative, un potager partagé, un collectif de hackers ou une communauté autochtone gérant une forêt ? Tous « agissent et coopèrent avec leurs pairs, de manière auto-organisée, pour satisfaire leurs besoins essentiels », explique David Bollier. Ce chercheur états-unien et militant infatigable des biens communs nous invite à ne plus être des « créatures du marché », des consommateurs isolés sans autre pouvoir que de voter occasionnellement, mais à devenir plutôt des « commoneurs » : des acteurs d’un système de production, de relations sociales et de gouvernance alternatif au néolibéralisme.