Votre avis ?
    Mot de passe perdu ?
Adhésion au groupe : Accès libre
Visibilité : Lecture : Public
Accompagnement à la VAE : deuxième génération (2012)


Télécharger en PDF Page lue par 2 membre(s) et 1133 affichage(s)

Faut-il informer son employeur de sa VAE? (Accès: Lecture : Public)

le 7 Février 2012 par Jézabel Roullée   Commentaires (0)

, ,

Certains candidats de la première vague, ont exprimé leur souhait de ne pas informer leur employeur sur leur projet de VAE, en mettant en avant les arguments  suivants : ? 
-    « c’est une démarche personnelle, qui ne concerne pas mon employeur »?   
-    « l’employeur peut penser qu’au lieu de travailler, je passe du temps à la préparation de mon diplôme »?   
-    « l’employeur peut penser que la VAE soit un élément de négociation pour demander une augmentation de salaire »?   
-    « l’employeur peut croire que je souhaite partir de la structure »

Toutes ces raisons invitent parfois le candidat à rester discret sur sa démarche de VAE, même si la plupart de ces arguments peuvent être un à un contrecarés par d'autres arguments.

Hors en cas de validation partielle, le DIF ou le CIF (Droit Individuel de Formation ou le Congés Individuel de Formation) sont des dispositifs efficaces qui permettent de finaliser la VAE, et plus tôt ce dernier est sollicité, plus tôt les financements sont acquis et donc la VAE clôturée.

Qui plus est, pour le DIF et le CIF, l’employeur autorise seulement l’absence de son salarié, il ne paie pas forcément la formation. Gardons en mémoire que l’employeur n’a pas à juger du type de formation visée - d'autant que dans ce cas précis, c'est une formation liée à l'exercice du métier pour lequel vous êtes payé - aussi son refus peut-être motivé si la personne est irremplaçable, et que son absence met en péril la structure, ou encore s’il a accordé d’autre DIF/CIF sur la même période à d’autres salariés.

Une lettre à destination des employeurs des candidats a été préparée. Elle ne sera envoyée qu’avec l’accord de la personne concernée par le DAVA. Si vous souhaitez la remettre à votre employeur, utilisez là à bon escient.